Comment choisir sa mutuelle pour particulier ?

Avec la réduction des remboursements de l’Assurance maladie, souscrire à une mutuelle s’avère indispensable pour faire baisser les dépenses en frais médicaux. Cependant, la prime peut représenter un investissement assez conséquent. Que faire alors pour trouver le meilleur contrat ?

Une formule adaptée à ses besoins et à ses dépenses de santé

Afin d’optimiser les cotisations, a priori, vous devez évaluer vos besoins en termes de santé. Par exemple, si vous portez des lunettes, vous devez être très attentif aux remboursements en optique. En revanche, si vous envisagez de réaliser des implants ou des couronnes plus tard, un niveau de garantie élevé au poste dentaire est à prévoir. Bref, il faudrait cibler vos besoins pour bénéficier d’une bonne couverture.

En outre, les compagnies d’assurance proposent des formules adaptées à chaque tranche d’âge. Pour les personnes âgées, mieux vaut se tourner vers une mutuelle santé pour les seniors et les retraités. Les offres sont personnalisables en fonction de vos exigences. Néanmoins, passez votre chemin si la mutuelle pour retraité impose des questionnaires médicaux, car votre prime sera majorée en fonction de votre état de santé actuel.

Des niveaux de garanties optimaux

Il est très important de vérifier le niveau de garantie pour chaque contrat. Le moins cher couvre en général le ticket modérateur pour tous les postes de soin : soins courants, hospitalisation, etc. Toutefois, les consultations et actes avec dépassement d’honoraires ne sont pas pris en charge, ainsi que les actes et équipements coûteux, et non couverts par la Sécurité sociale. Pour bénéficier d’un niveau de garantie plus couvrant, il faudrait y mettre le prix. Dans ce cas, une part des dépassements d’honoraire et chirurgicaux, des frais de séjour à l’hôpital, des équipements et des actes ignorés par la SS sont souvent pris en charge. Quoi qu’il en soit, il n’est pas nécessaire de s’assurer au maximum si votre situation ne le justifie pas. Pourquoi payer cher des garanties qui ne vous seront pas utiles ? Il suffit de choisir la formule qui vous correspond, en fonction de la fréquence et du type de soins.

Bon à savoir : D’autres paramètres peuvent également faire pencher la balance tels que l’assistance en cas d’hospitalisation, l’existence des tiers payants, la prise en charge des vaccins…

Un contrat transparent !

Les remboursements peuvent être exprimés en pourcentage, en euros ou en forfait annuel. Avec la première option, il est souvent difficile de s’y retrouver. Un pourcentage élevé peut cacher de mauvaises surprises. Pour vous aider à y voir un peu plus clair, faites une simulation en ligne afin de confronter les remboursements de plusieurs contrats. De même, si vous souhaitez être remboursé sur les soins non pris en charge par la SS, vous pouvez vous tourner vers les prestataires qui en proposent le remboursement : médecine douce, vaccins, implant dentaire, etc.

Par ailleurs, compte tenu du montant important de la plupart des frais de santé, il serait plus judicieux de choisir une mutuelle pour particulier qui propose un remboursement dans les plus brefs délais. Enfin, certains contrats prévoient un délai de carence de quelques semaines à quelques mois, pendant lequel les garanties ne s’appliquent pas. Si possible, optez pour un contrat sans délai de carence !

Quelle mutuelle choisir quand on travaille dans la communication ?
Comment choisir une mutuelle pour les professions libérales ?